Accueil
Fonctionnement
APCO
SECO
Partenaires
BudgetAnnuel
Inspections
Donnees
Maintien
Services
Ecoute
PAMT
Show
CSMO
Bottin
Plainte
Consultation
Heures
Prix
HoraireFetes
JoursFeries
Enregistrement
Cotisations
Salaires
Conges
Vacances
TempsTravail
Congediement
ConditionsSalaires
Commission
ConditionsCommission
Location
Telechargements
Contact

Temps et travail

Comité paritaire des Coiffeurs de l'Outaouais

Pour le bien-être des coiffeurs depuis 1934!

Le temps au travail...

Cette page répond aux questions les plus fréquentes relativement aux sujets de la durée normale de la semaine de travail, des pauses et de tout ce qui concerne la notion de temps au travail pour les salariés et les travailleurs à commission.  N’hésitez pas à contacter votre comité paritaire pour toutes informations supplémentaires !


La semaine normale de travail...

La semaine normale de travail est de 40 heures par semaine étalées entre les heures d’ouverture et de fermeture. L’employeur ne peut obliger un salarié à travailler plus de 40 heures par semaine. (DCT 2.01)


Temps et demi...

Le travail exécuté en plus des heures de la semaine normale de travail entraîne une majoration de 50 % du salaire horaire habituel que reçoit le salarié à l’exclusion des primes établies sur une base horaire. (DCT 8.10)


Par exemple, un salarié qui gagne 10.00 $ / heure et qui aurait travaillé 47 heures lors d’une semaine de travail aurait 40 heures payées au taux horaire habituel de 10.00 $ / heure et 7 heures payées au taux horaire habituel multiplié par 1.5 (15.00 $ / heure).


Période de repas

Le salarié peut exiger une heure sans paie pour le repas du midi et une heure sans paie pour le repas du soir lorsque le travail se termine à 20h ou plus tard. Le temps accordé pour les périodes de repas n’entre pas dans le calcul de la semaine normale de travail (40 heures).


Cette période doit être rémunérée si le salarié n’est pas autoriser à quitter son poste de travail. (DCT 2.02)


  

Les journées fériées comptent !

Aux fins du calcul des heures supplémentaires, les congés annuels et les jours fériés, chômés et payés sont assimilés à des jours de travail. (DCT 8.11)


Par exemple, un coiffeur qui aurait travaillé 40 heures lors d’une semaine comportant une journée chômée, fériée et payée et qui aurait eu droit à une indemnité égale à huit heures de travail pour cette journée de congé devrait être payé pour 48 heures. En ce sens, 40 de ces heures devraient être payées au taux hormal et 8 de ces heures devraient être payées avec une majoration de 50 % (temps et demi).


L’employeur a rapidement besoin d’aide !

Un salarié qui se présente au lieu du travail à la demande expresse de son employeur ou dans le cours normal de son emploi et qui travaille moins de 3 heures consécutives a droit, hormis le cas de force majeure, à une indemnité égale à 3 heures de son salaire habituel. (DCT 8.12)


En sens, dans le cas ou l’employeur appelle son salarié pour lui demander de venir travailler dans la même journée et que ce dernier accepte, il a droit à minimalement 3 heures à titre d’indemnité.